PEUT-ON INTERROMPRE UN FLOT DE PENSÉES DISCONTINUES ?

 

PEUT-ON INTERROMPRE UN FLOT DE PENSEES DISCONTINUES ?

 

La pensée tourne en boucle et nous raconte une histoire, pas forcément de celles qui finissent bien d'ailleurs. Une majorité de pensées négatives fleurissent dès le réveil pour nous rappeler nos challenges, nos incapacités, nos peurs ou nos désirs inadéquats.

 

 

La pensée répétitive naît de notre passé qui se projette en avant sur notre écran mental pour habiller notre présent d'ou l'illusion parfaite de notre vie. La pensée est : souvenir, catégorisation, protection maladroite, mémorisation, leurre. Elle s'active énergiquement pour nous indiquer une direction mais EST-CE LA BONNE DIRECTION ?

 

 

6h30 un matin de juillet. Opération arrachage des mauvaises herbes dans la serre de mes ami(e)s.. J'arrache mes mauvaises pensées en toute conscience, je retire l'herbe folle. Ici, elle représente la pensée discursive. Les pensées négatives empêchent la plante de s'ouvrir pleinement au soleil, à la lumière, à l'eau et à la terre, aux éléments de Dame Nature.

 

Aujourd'hui, l'exercice est de constater que la pensée est vivante, elle possède un taux vibratoire. Je peux prendre conscience de sa puissance et l'élever à un niveau supérieur de conscience. La pensée (mode repeat), elle, s'active et me renvoie à toute mon incapacité à adhérer au présent système. Elle se nourrit de mes activités quotidiennes (action-réaction) et de mes jugements (système de croyances obsolètes) mais aussi de mon système de défense adopté dès l'enfance pour répondre, aux pressions extérieures, à un environnement insécure ou encore à des évènements traduits et enregistrés comme tels.

 

Du coup je ne suis pas autonome, je fonctionne en mode mécanique automatique. Je suis animée la plupart du temps par un passé révolu et inconscient bien-entendu. Ma conscience s'efface pour laisser place à cette pensée vivante emplissant l'espace, la boucle est bouclée. Une nouvelle fois, la pensée discursive a envahit le champ de la conscience. Pff....C'est pouquoi j'ai décidé de jouer le jeu de la vie. Voir les mauvaises herbes étouffer toutes ces belles cultures nourricières m'a ramené au besoin de faire de l'ordre dans mon champ !

 

Alors dans cette serre, je me mets à genoux ( je rends hommage à notre Terre Mère ou Pachamama, ou GaÏa ou Urantia. Qu'importe le nom, c'est encore du mental et des pensées... ) Je rends grâce à cette vie qui pousse et ce dévoile à mes yeux candides.

J'arrache ces herbes folles dominants les lieux de leur rage criante. Je fais de la place aux tomates rougissantes d'être ainsi surprises en pleine croissance. J'honore les piments d'espelette prêts à mettre du feu dans ma vie. Je rends sa lumière au melon jaune, illuminant de son éclat l'or à nouveau découvert. Le basilic embaume mes mains nues.

 

La chaleur de la serre reste confortable à mon effort jusqu'à 9h00 environ. Je termine l'exercice avec gratitude, remerciant la vie de m'avoir permit ce débroussaillage et cette nouvelle vision de la pensée. Bienvenue Silence, je t'aime.

 

 

 

 

Oui, aujourd'hui, j'ai nettoyé mon mental, j'ai effacé nombres de pensées inintéressantes pour les remplacer par la paix de l'esprit, ou laisser place à un calme apaisant. Il durera ce qu'il durera, l'important est d'être là, libre au moment présent.

 

Aujourd'hui, je vous propose d'arracher quelques mauvaises herbes mais surtout, je vous invite à mettre de l'ordre dans vos pensées !!

 

 

                                                                                                          anne.blaise.sophrologue@gmail.com

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.